le Centre Hospitalier Nganda, une histoire de famille

C’est en 1991 que le Dr Sulu Maseb A’ Mwang, après des études en Belgique, entreprît d’ouvrir un centre médical privé dans son pays la République Démocratique du Congo (nommée Zaïre à l’époque). En effet, suite aux multiples sollicitations de ses voisins qui venaient à son domicile pour des besoins de santé, le Dr Sulu décida, avec l’appui de son épouse Mukay, d’ouvrir un cabinet médical pour leur offrir des meilleurs conditions d’accueil. N’ayant pas assez de ressources, c’est la maison familiale qui fût transformée en dispensaire. Ainsi, progressivement, le dispensaire se transforma en clinique pour devenir en 2004 : »le Centre Hospitalier Nganda » avec une capacité actuelle de 100 lits. 

Prônant l’innovation, le Centre Hospitalier Nganda a été le premier centre médical privé à introduire le scanner en RDC et aujourd’hui, il est encore le premier et unique centre à offrir la radiothérapie dans son pannel de soins en RDC.

En effet, inauguré le 8/03/2020 sous la Haute Autorité de S.E.M Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République Démocratique du Congo, le centre de radiothérapie MUK & MASEB (baptisé ainsi en l’honneur de l’abnégation du couple Sulu) est l’un des points culminants de la lutte contre le cancer en RDC.

Actuellement, et ce depuis 2017, le Centre Hospitalier Nganda est dirigé par le fils cadet du couple, le Dr Sulu Arnold, médecin patricien et spécialiste en management des institutions de santé. Avec lui et au fils des années, ce sont plusieurs agents qui ont rejoint cette aventure pour ne former aujourd’hui qu’une seule et grande famille: « la famille Nganda ».